lundi 22 mai 2017

Conseil municipal - Questions au Maire

Lors du conseil municipal du 15 mai, l'opposition de gauche a déposé trois questions au Maire, abordées en fin de séance.

Ces questions, signées par les groupes TOURS 2020, EELV et PCF concernent la rénovation urbaine au Sanitas, la restructuration du CHRU et la fermeture des bureaux de Poste à Tours.

mercredi 3 mai 2017

Face à l'extrême-droite, soyons clairs dans nos choix!

  Ce dimanche 7 mai, le scrutin présidentiel voit à nouveau une candidate du Front national présente au deuxième tour.  Contre l’extrême-droite, contre Le Pen, notre choix est clair : notre vote se portera sans équivoque sur Emmanuel Macron.

Contre une candidate dont le programme et l’héritage idéologique restent foncièrement anti-démocratiques et face à la menace que son élection ferait peser sur notre démocratie, nous appelons à battre Madame Le Pen, en votant pour le candidat d’En Marche.

Dans notre pays, les divergences politiques et programmatiques pourront toujours s’exprimer à travers le débat démocratique et social, à condition de préserver un socle de valeurs et une culture démocratique partagés. Nous ne doutons pas un seul instant de la volonté du Front national de remettre en cause ces acquis. 

Face au risque de voir Madame Le Pen accéder à la Présidence de la République, nous, élus attachés aux valeurs républicaines, devons exprimer sans ambiguïté notre position. 

C’est dans ce sens que l’ensemble de l’opposition municipale de gauche a appelé le Maire de Tours à s’exprimer clairement sur son choix. Sa majorité rassemble d’ailleurs diverses sensibilités et formations politiques de droite et centre-droite, dont les états-majors nationaux ont donné des consignes divergentes (rappelons que le Parti Chrétien-démocrate, formation associée aux Républicains, s’est prononcé en faveur de Marine Le Pen).

Nous actons la décision de Lionel Bejeau, adjoint au Maire, de démissionner de son parti Debout la République suite au ralliement de ce dernier au FN. Nous aurions souhaité que Serge Babary se saisisse de l’occasion pour clarifier sa propre position pour le deuxième tour. 

 
Les élu-e-s du groupe TOURS 2020

lundi 1 mai 2017

Lettre ouverte à Serge Babary, Maire de Tours

Tours, le Dimanche 30 Avril 2017

Lettre ouverte à: Monsieur Serge Babary, Maire de Tours
                                                                           
Objet : Ralliement au Front National de Lionel Bejeau, Adjoint au Maire de Tours

Monsieur Babary, Maire de Tours, 

Vous n'êtes pas sans savoir que votre adjoint, M. Lionel Bejeau, appartient au parti Debout La France. Ce parti vient de sceller une alliance avec le parti d'extrême droite de Mme Le Pen. M.Bejeau a publiquement validé cet accord en publiant sur son mur Facebook le texte de cette alliance, dite "Patriote et Républicaine"…

Votre manque de réaction, s'il perdure, pourrait laisser penser que vous cautionnez le rapprochement de votre adjoint avec le parti de Mme Le Pen qui, si elle était élue, ferait courir de graves risques à notre République!

En parallèle, vous-même n'avez pas clairement appelé à battre Mme Le Pen le 7 mai.
Nous attendons de votre part que vous exprimiez formellement vos positions aux Tourangeaux : aussi bien concernant le vote de dimanche prochain, que l'avenir de votre adjoint au sein de l'équipe municipale.

Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.

Cécile Jonathan pour le groupe Tours 2020;
Caroline Deforge, conseillère municipale UDE;
Pierre Texier pour le groupe Communiste;
Emmanuel Denis pour le groupe des Ecologistes.

jeudi 20 avril 2017

DONATION CLIGMAN – un pas en avant, deux en arrière



Par conférence de presse le 7 avril, le Maire, Serge Babary, et son adjointe à la culture annoncent leur choix de mettre fin aux discussions avec Léon et Martine Cligman concernant l’accueil de leur collection d’œuvres d’art au Château de Tours. 

Le Jeu de Paume, poussé à la sortie dans un premier temps, continuera donc à présenter des expositions photographiques dans ce monument. Nous nous félicitons du maintien de ce partenariat dont la fin annoncée avait suscité colère et émotion. Elle aurait constitué un appauvrissement culturel important en privant les Tourangeaux d’expositions d’une qualité artistique reconnue unanimement. 

Cependant, nous nous interrogeons sur les raisons qui ont conduit le Maire à rompre de manière définitive le dialogue avec les époux Cligman. Le projet initial de construction d’une extension au Musée des Beaux-Arts – sur lequel nous avions émis des réserves – a dû être abandonné suite à un avis défavorable de la commission nationale du secteur sauvegardé. Nous regrettons cependant que des solutions alternatives ne semblent avoir été étudiées sérieusement pour accueillir les œuvres de cette donation, pourtant présentée comme « exceptionnelle ».

A force de vouloir précipiter les choses, le Maire a-t-il raté l’occasion de concrétiser cette opportunité qui aurait permis d’enrichir considérablement les collections du Musée des Beaux-Arts ?
Les multiples rebondissements qu’a connus le dossier ainsi les ‘plans B’ annoncés, puis abandonnés aussitôt,  peuvent le laisser penser. 

jeudi 6 avril 2017

Hommage à Jean GERMAIN



Il y a deux ans, le 7 avril 2015, Jean Germain nous a quittés brutalement. Ancien Maire de Tours et Président de Tour(s)plus, il a œuvré pendant près de 20 ans à l’attractivité, au développement et au dynamisme de notre Ville à laquelle il était profondément attaché. Son action au service des Tourangeaux en est le meilleur témoignage. 


Président de l’université François Rabelais de 1988 à 1993, Jean Germain a su impulser et porter des évolutions stratégiques pour le développement de cette institution :  en lançant de grands chantiers tels que l’implantation de la faculté de Droit et d’économie aux Deux Lions, et en ouvrant l’université à l’Europe et au monde.


Attentif à la qualité de vie et l’équilibre entre les quartiers, Jean Germain veillait à l’amélioration du quotidien des Tourangelles et Tourangeaux : la construction et la rénovation d’équipements culturels et sportifs, la réalisation d’embellissements et d’aménagements de proximité, la présence des services publics au plus près des citoyens y contribuent largement.   


Ses grandes réalisations, dont la première ligne de tramway, la rénovation de l’hôpital Bretonneau, l’éco-quartier Monconseil, les équipements culturels (L’Olympia, le Temps Machine, le Point Haut, le 37e Parallèle…) rappellent sa vision pour Tours, conjuguant proximité et ambition, innovation et respect de l’identité historique de notre territoire.    
  

Des projets majeurs qu’il a pensés et initiés arrivent aujourd’hui à éclosion : le CCCOD, pierre angulaire du réaménagement du Haut de la Rue nationale, la création d’un nouveau quartier sur le site des casernes Beaumont Chauveau, le forum Méliès, la passerelle Fournier… . 


A l’origine de la création de Tour(s)plus, Jean Germain a su placer Tours, ville centre, au cœur d’un projet de développement territorial solidaire et partagé.  L’obtention du statut de Métropole marque l’aboutissement de sa volonté de faire rentrer Tours dans le cercle des grandes agglomérations françaises.

En ce jour d’anniversaire de sa disparition nous tenons à lui rendre hommage et nos pensées vont à sa famille et ses proches.  



Cécile JONATHAN – Pierre COMMANDEUR – Nicolas GAUTREAU – Nadia HAMOUDI  – Monique MAUPUY – Samira OUBLAL

Jean-Patrick GILLE – Gérard GERNOT