mercredi 20 juillet 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DES ELU-E-S DU GROUPE TOURS 2020



Château du Plessis - Prolongation de la convention de la Cie Cano Lopez

Nous saluons la décision de la Mairie de Tours de renouveler d’un an la convention d’occupation du Château du Plessis par la Compagnie Cano Lopez. 

A plusieurs reprises, nous avons interrogé le Maire en séance du Conseil municipal sur ses intentions vis-à-vis de la compagnie, occupante du lieu depuis 1998, et l’existence d’un projet alternatif pour le Château du Plessis. 

Mis en vente en mai dernier, le Château n’avait pas trouvé d’acquéreur à la date butoir du 13 juillet. Si le devenir du bâtiment reste incertain, le Plessis garde ainsi – du moins pour le moment – sa vocation culturelle et artistique.

En attendant de connaître les projets éventuels de la municipalité pour ce site historique, la compagnie peut alors envisager avec plus de sérénité sa saison culturelle 2016 – 2017 et le développement de nouveaux projets de création et de diffusion artistique. 

Nous souhaitons toutefois qu’une solution pérenne puisse être trouvée pour le Château du Plessis. Un projet innovant artistique porté par la compagnie sur ce site historique nous semble la meilleure solution.   

Les élu-e-s du groupe TOURS 2020

mardi 28 juin 2016

Compte-rendu du Conseil municipal du 20 juin 2016

>>> En bref

Subventions
Le Conseil municipal a approuvé l’attribution de 66 nouvelles subventions, pour un montant total de 485 213€, portant le volume global des subventions à 10 008 571€.
Pas de surprise du côté du FN, le conseiller municipal présent a choisi de ne pas voter cette délibération – rappelons que le Front national s’abstient systématiquement ou vote contre toute aide au secteur associatif. Nous étions plus choqués par les propos inadmissibles de la conseillère de la majorité, Cécile Chevillard, au sujet du Centre LGBT (cf. l’article sur notre blog et le communiqué de presse du Centre), mais également l’attitude du Maire qui ne retrouvait rien à redire à l’intervention de Mme Chevillard. 

Société de chauffage des bords du Cher (SCBC)
A l’occasion de la présentation du rapport d’activité 2015 de la Commission consultative des services publics locaux, nous sommes intervenus une nouvelle fois pour pointer les problèmes récurrents que rencontrent les habitants du quartier des Rives du Cher avec la SCBC. 
Un audit sanitaire actuellement en cours pourrait conclure à la nécessité de mener d’importants travaux que la société souhaite faire payer aux habitants, alors qu’ils s’acquittent déjà d’importantes sommes pour l’entretien technique de l’installation. Le Maire, reconnaissant les relations difficiles avec la SCBC, a demandé aux adjoints de secteur de se saisir du dossier et de convoquer le délégataire pour « mettre les points sur les i ». Nous resterons attentifs à l’évolution de la situation et souhaitons qu’une solution puisse être trouvée qui ne pénalise pas les habitants.

Modification du Plan local d’urbanisme
Cette modification  prévoit l’ouverture à l’urbanisation du secteur des « Hauts de Sainte-Radegonde » à Tours Nord, la ville ayant décidé l’aménagement global du site. Nous avons exprimé plusieurs réserves lors de la présentation de la délibération, notamment sur la procédure : alors que la procédure de révision globale du PLU – lourde et couteuse -  a été lancée en 2015, il nous semble que de simples modifications (telles que celle présentée en conseil municipal) auraient été suffisantes pour faire évoluer l’urbanisme à Tours selon les orientations souhaitées par la municipalité.

Elargissement du trottoir ouest de la place des Halles et de la place Gaston Paillhou
Terrasses ou accessibilité aux personnes à mobilité réduite ? Nous avons interrogé le Maire et l’adjointe au commerce sur l’objectif de l’élargissement du trottoir ouest des places des Halles et Gaston Paillhou. Une réunion publique pour informer les habitants et les commerçants du projet avait été programmée puis annulée au dernier moment. Nous n’avons pas obtenu de précisions concernant la nouvelle date pour la concertation avec les riverains des Halles,  pourtant indispensable pour présenter les contours de l’opération qui impactera fortement ce secteur central de la Ville.

Construction d’une école primaire aux Deux Lions
Pour répondre aux besoins des familles du quartier qui a vu sa population croître ces dernières années, la Conseil municipal a approuvé à l’unanimité le principe de construction d’une école primaire et lancé le concours de maîtrise d’œuvre pour cette opération.
L’équipement d’une capacité de 7 classes (3 maternelles et 4 élémentaires) prévoit également les salles pour la restauration scolaires et des activités annexes. 
Son coût de réalisation est chiffré à environ 6 M€. Nous souhaitons que l’ensemble des élus (majorité- opposition) puisse être associés au programme architectural qui reste à définir.


Et si on retrouvait un débat plus apaisé ?

Débattre et statuer sur les affaires de notre cité est le rôle du Conseil municipal. Si les points de vue peuvent diverger et les échanges parfois être vifs, ils enrichissent le débat public et la démocratie locale, à condition d’être constructifs.

Ceci passe aussi par la reconnaissance du rôle de l’opposition qui est légitime à intervenir et questionner les choix de la majorité municipale.
Nous pensons que les propos parfois outranciers de certains adjoints n’ont pas lieu d’être, tout comme des procès d’intention qui peuvent nous être faits quand nous demandons des précisions sur un projet ou une délibération.

En tant qu’élus locaux – d’opposition ou de majorité – nous sommes tous attachés à faire progresser notre ville et œuvrer pour le bien des Tourangeaux.
Nous sommes donc convaincus qu’il est possible que le débat démocratique puisse se tenir de manière plus apaisée et constructive au sein de notre assemblée.

Compte-rendu du Conseil municipal du 20 juin 2016

60 points étaient à l’ordre du jour, mais c’est la délibération sur la transformation envisagée de l’agglomération Tour(s)plus en Métropole qui était au cœur des débats.
La vidéo du Conseil municipal est accessible ici.

Un premier pas vers une Métropole tourangelle ?

Voté par une large majorité des conseillers municipaux après plus de 2 heures de débat, le transfert de nouvelles compétences à Tour(s)plus a permis de franchir une première étape dans le processus de transformation de l’agglomération tourangelle en Métropole au 1er janvier 2017.
Il faut toutefois rappeler que les majorités de droite de Tours et Tour(s)plus avaient jusqu’ici bloqué tout approfondissement de la coopération intercommunale, gelant en 2014 le processus qui devait mener à la création d’une communauté urbaine.
Nous nous sommes prononcés favorablement sur la délibération, même si existent des incertitudes juridiques persistantes sur cette transformation.
Nous restons convaincus que la Métropole peut apporter à notre territoire une dynamique et une attractivité renforcées. Mais une condition indispensable pour y arriver – au-delà des questions juridiques qui n’ont pas été résolues- est l’élaboration d’un projet de territoire cohérent et partagé. Ce travail vient de commencer, notamment par le biais de commissions thématiques réunissant les conseillers communautaires. Il devra se poursuivre en associant de façon étroite et dans la durée, la société civile– acteurs socio-économiques, culturels, associatifs… - et les habitants de nos communes.

Nous resterons très vigilants quant aux formes de concertation et participation qui seront mises en œuvre dans les prochains mois et nous entendons nous impliquer pleinement dans la construction du projet métropolitain. 

mercredi 22 juin 2016

Conseil municipal du 20 juin - réaction aux propos de Madame Chevillard

Nous dénonçons les propos indécents tenus par Madame Chevillard le 20 juin en Conseil municipal. La conseillère municipale s'est fendue d'une déclaration scandaleuse à l'occasion de l'attribution d'une subvention de 600€ au Centre LGBT de Tours pour ses actions de prévention du suicide des jeunes LGBT. Faisant référence aux 49 victimes de la tuerie d'Orlando, elle explique que cet événement tragique était la seule raison pour elle de ne pas voter contre cette subvention, affirmant par la même occasion que le Centre LGBT - pourtant reconnu d'intérêt général - était "un lobby politique" défendant des "valeurs contraires aux siennes".

Vous trouverez, ci-dessous, le communiqué de presse du Centre LGBT dont nous partageons la consternation:
 

Faut-il chaque année un massacre de masse homophobe pour soutenir la lutte contre le suicide des jeunes LGBT?  Réponse aux propos tenus lors du Conseil municipal de Tours


Ce lundi 20 juin, lors du Conseil Municipal de la ville de Tours, c'est sans surprise que Cécile Chevillard, élue ayant participé aux « Manifs pour tous », a remis en question la subvention symbolique (600€) en faveur de la lutte contre le suicide des jeunes LGBT.
  
C'est avec grand regret que le Centre LGBT de Touraine constate qu'il faille un meurtre de masse pour pouvoir participer symboliquement à la lutte contre le suicide des jeunes LGBT : « pour cette raison uniquement, je voterai pour cette délibération »[i].

Le Centre LGBT de Touraine souhaite rassurer Cécile Chevillard en portant à sa connaissance le fait que l'association, contrairement à ce qu'elle a affirmé, n'a jamais pris position sur les questions relatives à la GPA ou aux droits des travailleurs du sexe. Une simple « promenade » sur le site internet de l’association aurait normalement suffi à dissiper ce malentendu. En cas de doute, nous invitons donc l'élue à prendre contact dorénavant avec l'association pour s'assurer de ses sources. Il convient néanmoins de noter que ces thématiques, qui touchent les familles hétéro- et homoparentales, sont des sujets d'actualité dont la société devrait débattre.

Par ailleurs, il serait certainement souhaitable que Cécile Chevillard quitte enfin son manteau de porte-parole du lobby "Manif pour tous" afin de devenir une élue pour tous les administrés de Tours, qu’ils soient LGBT ou non.

Dans un souci de dialogue, l'association serait heureuse de lui offrir un café lors d'une Permanence d'Accueil et d’Écoute  dont elle a malheureusement contribué à augmenter la fréquentation (2012 : 70 visites - 2015 : 817 visites). Ensemble, nous pourrons évoquer la situation financière du Centre LGBT de Touraine, qu'elle semble autant méconnaitre que ses activités d'intérêt général.

C'est donc avec une certaine ironie que l'association remercie Cécile Chevillard de son soutien symbolique, à hauteur de 600€, pour la lutte contre le suicide des jeunes (reconnu comme un problème de santé majeur).

[i] Propos tenus par Cécile Chevillard le lundi 20 juin 2016 : http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=2445&TFE_TYPE=DIFF
à 3h39



vendredi 20 mai 2016

Compte-rendu du Conseil municipal du 9 mai 2016


« L’année martinienne coûte-elle trop cher ? » titrait la presse locale au lendemain du conseil municipal. Nous pensons que cette question doit être posée, et que c’est en conseil que le débat sur les sommes engagées  doit avoir lieu. Nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur ce dossier et avons réaffirmé notre position lors de la séance du 9 mai: ce n’est pas le principe d’une participation de la Ville aux festivités de l’année martinienne que nous contestons, mais le budget qui y est consacré. Alors que les subventions aux associations ont baissé pour la 2e année consécutive, ces choix politiques de la majorité nous interrogent.
Ainsi, le Conseil municipal du 9 mai a vu passer une nouvelle décision modificative pour flécher des sommes supplémentaires sur les festivités martiniennes. Entre le programme d’animations, des spectacles devant la Cathédrale et à l’abbaye de Marmoutier, les dépenses  s’élèvent   à 1,5M€, sans compter la restauration de la Basilique et la statue de Saint-Martin.
Donc la réponse, pour nous, c’est oui, trop c’est trop !

Subventions
En complément des subventions attribuées en décembre, février et mars, le Conseil municipal a voté de nouvelles aides d’un montant de 67 150€, essentiellement dédiées aux clubs sportifs.
Nous sommes intervenus à l’occasion de cette délibération pour rappeler que ces derniers verront tous baisser leurs subventions de 5% en 2016.
Nous regrettons que le soutien au tissu associatif et sportif soit ainsi devenu une variable d’ajustement budgétaire depuis 2014.  

Petite enfance
Nous nous sommes prononcés contre la modification du règlement intérieur des établissements municipaux de la petite enfance. Elle vient, une fois de plus, pénaliser les familles et met fin à la mensualisation de la facturation sans donner plus de visibilité sur la participation financière des parents à l’accueil de leurs enfants.

Habitat / logement social
Le conseil municipal a voté six délibérations accordant la garantie de la Ville de Tours aux emprunts contractés par les organismes d’H.L.M. afin de financer plusieurs opérations de réhabilitation et de construction de logements sociaux. Nous soutenons systématiquement ces garanties d’emprunts, indispensables pour réaliser les opérations et proposer ainsi aux Tourangeaux des logements accessibles et de qualité.

Ressources humaines
Nous nous sommes opposés à une délibération portant sur les conditions de recrutement au cabinet du Maire.  Elle prévoit notamment la mise à disposition d’un logement et d’un véhicule de fonction au futur Directeur de cabinet dont le recrutement est en cours. Il ne nous paraît ni nécessaire ni judicieux (et visiblement, certains adjoints et conseillers municipaux de la majorité partagent notre avis) d’accorder ce type d’avantages en nature alors que les collectivités locales sont amenées à faire des économies.

Nous nous sommes également prononcés contre une délibération dont l’objet affiché - l’optimisation des charges sociales des agents municipaux -  nous paraît incompréhensible. Le choix d’un recours à des cabinets privés pour faire réaliser des recherches d’économies sur les cotisations sociales nous interpelle alors que les services de la DRH comme ceux de l’URSSAF sont parfaitement capables d’évaluer au plus juste les cotisations versées par la ville.  

Politique de la Ville
Le Conseil municipal a approuvé une nouvelle tranche de 22 actions inscrites dans le cadre du contrat de ville. Ces actions – votées à l’unanimité, à l’exception des 2 élus du Front national –  sont proposées par la Ville ou par des structures associatives sélectionnées suite à un appel à projets.
Elles correspondent aux priorités d’intervention en matière de cohésion sociale, de cadre de vie et de renouvellement urbain, de développement de l’activité économique et d’emploi, de citoyenneté et de lutte contre les inégalités et bénéficient aux habitants des quartiers prioritaires, donc ceux accumulant le plus de difficultés.
Comme ils l’ont rappelé, les élu-e-s frontistes sont opposés à cette politique qui a pourtant fait ses preuves à Tours, motivant leur choix par des arguments caricaturaux sans lien avec le contexte local.  
Nous ne manquerons pas de leur rappeler leurs prises de position passées – sur la politique de la ville, le logement social, les subventions, la culture …  -  au moment où ils prétendront vouloir défendre les intérêts des Tourangelles et Tourangeaux.