lundi 13 mars 2017

La Métropole, un projet à construire collectivement

COMMUNIQUE DE PRESSE DES ELU-E-S DU GROUPE TOURS 2020

Nous nous réjouissons de la transformation de la communauté urbaine Tour(s)plus en Tours Métropole Val de Loire. Celle-ci valide le travail réalisé depuis 20 ans pour le développement économique, social et culturel  de notre agglomération. 

La création de la communauté d’agglomération en 1999 par Jean Germain et son renforcement progressif ont favorisé la réalisation d’équipements majeurs qui n’auraient pu voir le jour sans les moyens conjugués des communes membres et de Tour(s)plus. 

  En tant que Maire de Tours, puis Président de Tour(s)plus, Jean Germain a, depuis son élection en 1995, œuvré à l’approfondissement de la coopération intercommunale et au développement d’atouts qui ont été décisifs pour accéder au statut de Métropole : l’université, le CHRU, les pôles de compétitivité, le TGV, l’aéroport ainsi que la première ligne de tramway. 

 En 2014, la nouvelle majorité municipale de Tours arrête le processus de métropolisation entamé par l’équipe de Jean Germain en gelant les mutualisations. Fin 2015,  le préfet d’Indre et Loire rappelle que notre agglomération est potentiellement éligible au statut de métropole. Pour rattraper le retard, il faut donc aller vite et fort pour que ce statut soit obtenu  avant l’élection présidentielle. Les parlementaires de droite et de gauche se mobilisent : Jean-Patrick Gille, Philippe Briand, Stéphanie Riocreux et Jean-Jacques Filleul défendent notre projet à l’Assemblée nationale et au Sénat. Les collectivités locales d’Indre-et-Loire, les présidents du département et de la région, les chambres consulaires, le secteur associatif, l’université de Tours, le monde culturel, le monde associatif se mobilisent pour soutenir cette candidature.  L’ensemble des communes (à l'exception de Saint-Pierre-des-Corps) et l’agglomération ont donc voté la transformation de Tour(s)plus en métropole. Nous regrettons l’opposition des élus FN et PCF à ce projet. 

 Néanmoins, la rapidité du processus a laissé les habitants de côté ; ils n’ont pas été directement consultés et impliqués. Notre agglomération s’apprête à devenir une métropole, dotée de nombreuses compétences transférées par les  communes. La métropole est donc un outil puissant qui doit être mis au service des habitants et d’une politique transparente. Afin que cela soit rendu possible, nous avons demandé lors du conseil municipal de Tours du 11 mars 2017 que le projet de deuxième ligne de tramway soit lancé et que le prochain magazine de la ville soit consacré à la métropole, à ses compétences et à son fonctionnement. Nous souhaitons également que le conseil métropolitain soit diffusé en direct et en différé sur internet comme c’est le cas pour le conseil municipal de Tours.

 Afin de construire un projet de métropole avec tous les habitants, les forces vives de l’agglomération mais aussi les collectivités partenaires, nous avons demandé la constitution d’états généraux de la métropole. Sur le modèle de ce qui a été réalisé par notre Région dans le domaine de la culture, de l’économie et du numérique, ces états généraux permettront à tous de contribuer lors d’ateliers ou par internet à un projet  au service des habitants.

  Les élu-e-s du groupe TOURS 2020





jeudi 9 mars 2017

Tribune TOURS 2020 - Mars – avril 2017



Orientations budgétaires 2017 : l’investissement délaissé,  les associations dans le flou


Le débat d’orientations budgétaires du 6 février a levé un peu le voile sur les contours du budget 2017 de la Ville. Il reste cependant des zones d’ombre, et après 3 années aux affaires, la majorité municipale peine toujours à faire émerger une vision politique pour l’avenir de notre ville. La transformation de Tour(s)plus en Communauté urbaine, et par la suite en Métropole, entraîne pourtant d’importants bouleversements et opportunités qui ne sont abordés que sous un angle purement financier et technique.  


Nous avons une nouvelle fois pointé la faiblesse de l’investissement porté par la ville. Déjà divisées par deux entre 2013 et 2015, les dépenses d’investissement inscrites pour cette année restent très basses (20M€ contre 36M€ en 2013). Pourtant, ces choix s’avèreront préjudiciables pour le dynamisme de notre Ville et sont en décalage avec la volonté affichée du Maire de « renforcer le développement de l’économie locale et l’emploi ».


Après avoir subi de fortes baisses pendant 3 ans, le niveau des subventions aux associations pourrait être maintenu cette année.  Mais le document présenté en séance du Conseil municipal reste muet à ce sujet, et le Maire annonce dans la presse des « arbitrages » sans préciser quelles associations ou quels secteurs seraient concernés par le maintien ou la baisse des subventions. 


A plusieurs reprises, nous avons alerté sur les conséquences de cette baisse pour le secteur associatif et nous resterons très vigilants quant aux choix qui seront annoncés lors de l’examen du budget le 20 mars prochain.



 Cécile Jonathan – Pierre Commandeur – Nicolas Gautreau – Nadia Hamoudi – Monique Maupuy – Samira Oublal

lundi 27 février 2017

Communiqué des conseillers municipaux EELV, PCF, PS, UDE de Tours



Tours, le 23 février 2017

 
Disparition de Jean-Luc ROBIN, Directeur des finances et de la commande publique de la ville de Tours


 C’est avec grande tristesse que nous avons appris la disparition de Monsieur Jean-Luc ROBIN, Directeur des finances et de la commande publique de la Ville de Tours, survenue à l’âge de 58 ans.

Notre collectivité perd un collaborateur estimé et engagé et nous tenons à exprimer notre reconnaissance pour le travail accompli par Monsieur Robin au service de la Ville de Tours depuis 1990.
Directeur des services financiers depuis 2003, Jean-Luc Robin a connu et accompagné d’importantes évolutions au sein de notre collectivité. Pour les élu-e-s, il était un interlocuteur compétent et disponible, reconnu pour la grande qualité de son travail.   

Jean-Luc Robin était apprécié par tous pour son professionnalisme et sa gentillesse ; sa disparition laissera un grand vide au sein de la Mairie. Nous partageons la peine de celles et ceux qui ont travaillé à ses côtés  et qui l’ont côtoyé au quotidien.

Nos pensées vont vers sa famille et ses proches à qui nous adressons nos sincères condoléances.

 
Josette BLANCHET – David CHOLLET -  Pierre COMMANDEUR – Caroline DEFORGE -  Emmanuel DENIS - Nicolas GAUTREAU - Nadia HAMOUDI - Cécile JONATHAN – Monique MAUPUY – Samira OUBLAL - Pierre TEXIER